Un projet ambitieux pour l’intérieur et la pieve du « Palnicale »

  • Par ccpo
  • Le 02/03/2022

La Grande Église appelée Chjesa Nova « la nouvelle église » entamée en 1867, est un bâtiment d’une dimension conséquente non achevée, qui se dresse en bordure du village de Zigliara.

Il fallait impérativement donner un sens afin que ce travail titanesque ne soit pas resté vain.

Sous l’impulsion de Valérie Bozzi, Présidente de la Communauté des Communes de la Pieve de l’Ornano et du Taravo ainsi que de l’ensemble des élus, à l’unanimité, ont donc décidé, en partenariat avec la commune de Zigliara et plus particulièrement avec notre regrettée Joséphine CHIARELLI Ancienne Maire ainsi que son successeur Gérard TROMBETTA maire de Zigliara, d’en faire un lieu de vie pour l’ensemble de la population di u Palnicale.

La Grande Église appelée Chjesa Nova (« la nouvelle église »), débutée en 1867, est un bâtiment d’une dimension imposante, jamais achevé, qui se dresse en bordure du village de Zigliara. Il fallait donc impérativement sécuriser et finaliser l’édifice pour lui redonner vie et sauvegarder le patrimoine local.

Sous l’impulsion de Valérie Bozzi, Présidente de la Communauté des Communes, l’ensemble des élus a décidé, à l’unanimité, d’en faire un lieu de vie pour l’ensemble de la population du Palnicale.

Ce projet n’a pu étre mené à bien qu’avec la participation constante de notre regrettée Joséphine Chiarelli, ancienne maire de Zigliara et de son sucesseur Gérard Trombetta. Les travaux débuteront au plus tard durant le premier semestre 2023.

Après avoir entretenu puis testé la solidité des murs, un projet a été élaboré par les services communautaires en partenariat avec le Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement

(CAUE) de la corse du sud. Toutes ces opérations ont bénéficié de subventions notamment celle de la Cullettività di Corsica - Collectivité de Corse.

Aujourd’hui, le projet presque abouti est soumis à l’approbation de la population à travers une exposition – conférence organisée sous l’égide de la directrice du CAUE, Mme Katia MAIBORODA.

Le but de cette dernière est de suscité des réactions voire une approbation de la destinée de cette structure.

Vers la création d'un lieu de vie :

En plus de réhabiliter le patrimoine local, la volonté consiste à mettre en œuvre un développement économique basé non seulement sur l’appropriation par les administrés de la vallée mais aussi par la mise à disposition des infrastructures notamment pour l’accueil touristique.

Démocratie participative : Un cahier a été laissé à l’attention de la population de manière à recueillir leurs idées et commentaires.

 Img 7020

Dsc 0915

Dsc 0838

Dsc 0879